Quelle place donner au café dans l’univers du travail ?

Quelle place donner au café dans l’univers du travail ?

   13/04/2017     Actualités autour du café, des machines, ...    0 Commentaires

 On ne présente plus le café et sa fonction d’échange sociale entre les individus que ce soit en privé ou dans les entreprises. Au vu du développement des concepts autour du café, son rôle n’est pas prêt de changer. Si un grand nombre de français ne peuvent pas commencer une journée sans boire LEUR café du matin, les interactions que suscite cette boisson sur leur lieu de travail est d’autant plus intéressante !

Ainsi une célèbre marque de machine à café dont nous tairons le nom (what else…) a commandé une étude originale à l’institut de sondage Ifop afin de mettre en avant les habitudes de consommation des travailleurs français et de leur rapport aux pauses café.

Ainsi cette étude a révélée plusieurs informations intéressantes concernant le rapport des français face à cet autre or noir ! Ainsi plus de 80% des français considère la pause-café comme un élément important voir indispensable à leur journée de travail. Pour plus de 90% des salariés la pause-café permet de construire des échanges plus humains au travail et permet d’échanger plus facilement autour de la vie de l’entreprise.

Afin de se faire une idée de l’importance et la place du café chez les travailleurs francais, il est possible de se lancer dans un rapide calcul plutôt instructif : Si on se base sur le prix d’un café à 30 centimes comme c’est souvent le cas sur les machines à café de bureau qu’on se base sur la consommation de 2 café/jour…un employé français consomme pour près de 135 euros de café par an soit 5400 euros sur une carrière de 40 ans … on est loin du prix des cigarettes mais cela laisse à réfléchir !

Une nouvelle façon d’échanger au travail

Si pendant longtemps la pause-café a été relativement mal vu par la hiérarchie des entreprises et considéré par certains comme une perte de temps et un coût supplémentaire pour les entreprises, de nombreux cadres ont revus leur vision et position face à cette pratique et propose de briser les barrières en développant ces échanges informels entre salariés et/ou clients. Le développement des services de livraison de petits déjeuner pour entreprises en est l’exemple le plus criant.

Autre exemple de cette démocratisation est l’apparition des « café-bureau », ces espaces situé entre le bar avec connexion wifi et les espaces de coworking permettent aux étudiants, travailleurs indépendant, travailleur itinérants de se retrouver dans un espace ou l’échange autour d’un café est prédominant en plus de l’ensembles des services habituels (photocopieuse, wifi…). Ce type d’établissement encore rare dans l’hexagon existent déjà depuis belle lurette à l’étranger ou ils repondent au doux nom de "coffices", contraction de "coffee" (café) et "offices" (bureaux).

La nouvelle génération de mangeurs pousse ces échanges qui permettent de stimuler d’une part les forces de proposition et d’autre part être un réel atout pour apaiser les tensions  et régler les conflits au besoin. En effet avoir un échange avec son responsable autour d’un café valorise les équipes et témoigne d’une réelle attention du manageur.

Ainsi même si par le passé ces quelques minutes à discuter entre collègues pouvaient paraitre superflu aujourd’hui le café apparait comme une solution viable pour optimiser les capacités physique ET intellectuelles de ces équipes et un outil de motivation important et original.