Le thé constitue de nos jours une boisson très populaire, largement consommée partout dans le monde. Outre le thé vert et le thé noir qui sont les plus célèbres, d’autres types de thé procurent des bienfaits indéniables pour la santé et le bien-être. Nous vous proposons de découvrir dans cet article l’Oolong, le thé blanc et le thé pu’erh, et les effets bénéfiques de ces thés sur l’organisme.

Le thé Oolong

Tout comme le thé vert et le thé noir, l’Oolong provient de la plante dite Camélia Sinensis ou Camélia de Chine. Ce qui différencie l’Oolong des autres types de thé est son oxydation partielle. Des études réalisées sur le thé Oolong ont permis de démontrer ses nombreux bienfaits sur le bon fonctionnement de notre organisme, notamment au niveau :

De l’appareil digestif

Tout comme les probiotiques, l’Oolong agit efficacement contre les mauvaises bactéries de votre ventre pour préserver la flore au niveau de l’intestin. Consommer du thé Oolong permet de faciliter la digestion après le repas.

Du cœur et du sang

D’une part, des tests effectués sur des consommateurs japonais ont prouvé une réduction des risques de cardiopathie de 60% à la suite de la consommation du thé Oolong. Il est toutefois déconseillé d’en boire en quantité excessive en raison de la caféine, qui, prise en forte dose, peut occasionner des troubles cardiaques. D’autre part, le thé Oolong est idéal pour les personnes souffrant de diabètes car il régule leur taux de glycémie dans le sang.

Des os

Les expériences réalisées par des japonais sur le thé Oolong révèlent les bienfaits de cette boisson au niveau des os reliant la jambe et la hanche. En effet, consommer du thé Oolong réduit les risques de fracture de la hanche, qui est extrêmement fréquente chez les personnes âgées.

De la perte de poids

Sa forte teneur en antioxydants et en polyphénols active la mobilisation des couches de graisse au niveau du corps. Ce qui fait du thé Oolong un allié exceptionnel pour optimiser les programmes et les régimes minceur.

Du système cérébral

L’évaluation réalisée sur un échantillon de sept-cent personnes âgées chinoises ayant bu du thé Oolong indique d’excellents résultats sur les tests cérébraux. Contrairement au café qui ne permet pas de stimuler le cerveau, les antioxydants qui composent le thé Oolong aident à booster activement le cerveau et à améliorer la mémoire.

Outre ses vertus thérapeutiques, le thé Oolong aide également à prévenir le cancer grâce à l’action antioxydante des polyphénols. En effet, des recherches effectuées à l’Université de Californie signalent une diminution de 50% des radicaux libres suite à une consommation de thé Oolong ainsi qu’un ralentissement global du taux de cellules cancéreuses sur les sujets déjà atteints de cancer. Il est conseillé de prendre quatre tasses dans la journée pour une efficacité optimale.

Pour les gourmands, nous avons un excellent Oolong au caramel beurre salé à vous proposer !

Le thé blanc

Cette spécialité originaire de la région de Fujian, en Chine, se démarque par ses feuilles conservées en leur état d’origine. On dénombre actuellement deux types de thé blanc : celui issu de feuilles aux longs bourgeons argentés appelés « les Aiguilles d’Argent » et celui aux feuilles dotées d’un bourgeon unique ou « Bai Mu Dan ».

Un thé extraordinairement riche en antioxydants

Les antioxydants jouent un rôle essentiel dans la prévention des maladies coronariennes, le cancer et le diabète dans ce thé de Chine. En effet, boire du thé blanc à hauteur de deux à trois fois par jour augmente la quantité d’antioxydants dans le corps lui permettant ainsi de brûler rapidement les graisses et de réduire efficacement le taux du mauvais cholestérol « LDL » dans le sang.

Une hygiène bucco-dentaire impeccable

Les composants tels que les polyphénols, les tanins et le fluor contenus dans le thé blanc permettent de prévenir les caries et aident à réduire la formation de plaques en empêchant les bactéries de proliférer à la surface des cellules bucco-dentaires.

Du thé blanc pour une meilleure santé reproductive

Des expériences menées sur le thé blanc annoncent une amélioration de la fertilité, notamment chez les hommes. En outre, son caractère antioxydant favorise du sperme de meilleure qualité et une mobilité accrue des spermatozoïdes, ce qui les rend plus viables au cours de la fécondation.

Un excellent stimulant pour le cerveau

Riche en catéchines, le thé blanc protège les neurones contre l’oxydation cellulaire et à long terme réduit les risques d’exposition aux maladies liées à une dégénération de la fonction cognitive telles que l’Alzheimer.

Le thé blanc étant parfois trouvé trop léger en goût, nous proposons une variante, avec le thé blanc fruits rouges et rose de Tea'z'âne.

Le thé pu’erh

Originaire de la ville de Yunnan en Chine, ce produit du terroir est conçu à partir de feuilles qui ont été récoltées sur des théiers à feuilles larges, séchées au soleil avant d’être fermentées. Figurant dans la catégorie des thés sombres, le pu’erh présente la particularité de se bonifier au fil du temps. Autrement dit, plus il est conservé longtemps, meilleur il sera.

Un puissant purificateur naturel

La culture chinoise considère que le thé pu’erh réchauffe la rate et l’estomac tout en purifiant le sang et en nettoyant le système digestif. Il s’avère particulièrement efficace pour éliminer les dépôts d’acides et radicaux libres apportés par notre alimentation et qui sont à l’origine des lésions cellulaires.

Du thé pu’erh pour mieux digérer en fin de repas

Notre appareil digestif se charge de dissoudre les divers nutriments apportés par notre alimentation grâce à des bactéries saines. Le thé pu’erh introduit les micro-organismes nécessaires à maintenir notre flore intestinale en équilibre. C’est pourquoi il est vivement conseillé de le prendre à la fin d’un repas lourd.

Se débarrasser naturellement du mauvais cholestérol

En secrétant du lovastatine, le pu’erh aide à diminuer le taux de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang et contribue à accroître en revanche le taux de bon cholestérol (HDL). C’est pourquoi il est utilisé dans le traitement de l’hypercholestérolémie.

Pour un corps plus énergique et un esprit plus serein

Des études menées sur cette variété de thé confirment son efficacité sur le blocage de la synthèse d’acide gras en vue d’empêcher l’excès de graisses. De plus, la caféine que le pu’erh contient stimule la production de la noradrénaline, responsable de la combustion des acides gras accumulés au niveau des cellules adipeuses.

Une tasse de thé pu’erh prise le soir avant de se coucher garantit un bon sommeil réparateur et, grâce à la mélatonine, réduit le stress tout en stabilisant l’humeur durant la journée.