Boisson extrêmement relaxante et réconfortante, la tisane est appréciée partout dans le monde pour ses bienfaits sur la santé. Elle est élaborée à base de plantes séchées que l’on retrouve majoritairement en Afrique, notamment en Afrique du Sud, pays d’origine du célèbre Rooibos, mieux connu sous l’appellation thé rouge en Europe. Cette dénomination est utilisée à tort car le nom « thé rouge » est aujourd’hui interdit par la législation française. Habituellement consommé sous forme d’infusion, nous vous invitons à découvrir à travers cet article tout ce qu’il faut connaître sur le Rooibos.

L’histoire du Rooibos

L’origine du Rooibos remonte à plus de 300 ans, dans la ville du Cap, en Afrique du Sud, alors que les indigènes cueillaient du rooibos sauvage, également appelé buisson rouge, pour en faire une infusion à des fins médicinales. À la fin des années 1920, le Rooibos est cultivé en quantité massive pour être commercialisé sur le marché local puis international. Actuellement, l’Afrique du Sud exporte chaque année plusieurs milliers de tonnes de Rooibos en Asie, en Amérique et en Europe.

Quels secrets renferme le Rooibos ?

Cette plante africaine renferme des éléments antioxydants en très grande quantité qui lui confèrent ses vertus thérapeutiques. Contrairement au thé et au café, elle ne présente aucune trace de caféine. Elle est également pauvre en tanin, cette substance qui donne au thé son goût légèrement amer.

Le stade de fermentation augmente le taux de quercétol, l’antioxydant qui donne au thé sa couleur rouge caractéristique et son goût exceptionnel. D’autres antioxydants comme l’aspalathine, la nothofagine, l’orientine et la lutéoline sont également présents dans le rooibos.

Comment le thé Rooibos est-il fabriqué ?

Les sachets de Rooibos prêts à l’infusion que nous trouvons sur le marché ont été conçus à la suite de plusieurs étapes fondamentales. Dans un premier temps, il est nécessaire de récolter les graines, puis de planter et de repiquer les jeunes plants : un travail acharné au cours d’une étape dite agronomique.

Dans un second temps vient l’étape de l’oxydation où les parties aériennes de la plante sont coupées, concassées puis roulées et soigneusement emballées avant d’être distribuées aux consommateurs.

Dans les pays occidentaux comme la France, l’Angleterre et les Etats-Unis, le Rooibos est agrémenté de divers arômes et parfums (comme notre African Vanille)à base d’épices ou d’huiles essentielles lors de la fabrication pour une saveur plus originale.

Le Rooibos vert : une autre variété du Rooibos

Il a été observé qu’au cours de sa fermentation, les nutriments anti-oxydants présents dans le rooibos tendent à s’altérer. De ce fait, les africains ont élaboré une infusion à base de rooibos séché non fermenté qu’ils ont dénommé rooibos vert. Ce-dernier ne conserve plus la couleur rougeâtre du Rooibos ordinaire et se caractérise par un goût moins sucré et moins fruité.

Quels sont les bienfaits du thé Rooibos sur l’organisme ?

En Afrique du Sud, les médecins pédiatres recommandent le Rooibos pour atténuer les crises de coliques chez les nourrissons et les bébés. La population locale s’en sert également pour lutter contre les problèmes de digestion et les troubles du sommeil. Certains appliquent des baumes à base de Rooibos sur la peau en vue de traiter les allergies cutanées ou l’eczéma.

Boire du thé Rooibos permet de prévenir diverses maladies comme :

Les maladies cardio-vasculaires

Les recherches effectuées sur le Rooibos démontrent son efficacité sur les lésions déclenchées par l’ischémie en raison des polyphénols présents dans la plante. D’autre part, ce thé agit en faveur des personnes atteintes de diabète en les protégeant contre le cardiomyocyte, une maladie touchant le muscle du cœur, souvent mortelle chez les personnes diabétiques. Le Rooibos aide également à réguler le taux de cholestérol présent dans le sang pour maintenir l’organisme en bonne santé.

L’assainissement de la peau

Boire du Rooibos est une méthode naturelle permettant de prendre soin de sa peau grâce à ses propriétés hydratantes qui contribuent à réduire les rides du visage. Aussi, sa teneur en nutriments antioxydants aide à soulager les allergies cutanées, l’eczéma et l’érythème fessier.

Ses propriétés apaisantes et anti-allergéniques induites par le zinc, font du rooibos un élément fondamental utilisé en cosmétiques, notamment dans la constitution de certains écrans et lotions solaires destinés à protéger la peau et le visage des rayons ultraviolets.

Les troubles digestifs

Grâce aux flavonoïdes présents dans le Rooibos, ce thé est largement utilisé dans le traitement des problèmes liés à l’indigestion, dont la diarrhée et les spasmes intestinaux.

Le cancer

Les expériences in vitro effectués sur des animaux démontrent l’effet anti mutagène des composants du rooibos sur les malformations cellulaires entraînées par les produits chimiques ou les rayons X. Les polyphénols présents en grande quantité dans la plante agissent sur le corps humain en réduisant le nombre de cellules cancéreuses. Néanmoins, bien que le Rooibos soit utilisé dans le traitement du cancer en Afrique du Sud entre autres, aucun essai clinique sur des humains n’a encore été dévoilé à ce jour.

Comment consommer le Rooibos ?

Il est vivement recommandé de prendre un sachet par tasse d’eau bouillante. La durée d’infusion ne doit pas dépasser dix minutes, dans de l’eau chauffée à 100°C. Pour des résultats optimaux, il est conseillé de prendre six tasses réparties dans la journée et de toujours veiller à pratiquer de l’exercice physique.

Le Rooibos s’avère être une boisson saine et savoureuse à consommer le soir. En effet, même infusé longtemps, il ne devient jamais amer. Dépourvu de théine et de tanins, il peut être dégusté par toute la famille, incluant les enfants et les femmes enceintes.

Le thé Rooibos est consommé traditionnellement avec un nuage de lait. Il demeure toutefois très savoureux pris nature. À infuser chaud ou froid, assaisonné d’un zeste de citron ou d’une poignée de feuilles de verveine, de menthe, d’une gousse de vanille… suivant les préférences de chacun.

Quelques précautions à prendre en compte

Comme pour le thé noir, la faible teneur en tanin du thé Rooibos freine l’absorption du fer. De ce fait, les individus présentant des carences en fer doivent consulter l’avis de leur médecin traitant avant toute consommation.